Impatience

Entendez-vous, ce petit miaulement

Non, ce n’est pas un mignon matou

Mais un de nos deux chiens ; son chant

Est causé par des odeurs qui le rendent fou

Son maître est en train de nous mitonner

Un petit repas pour midi, comme tous les jours

J’imagine votre question, qu’avez-vous mangé ?

A chaque jour sa surprise, toujours avec amour.

Le ciel est bleu, le soleil brille avec ferveur,

Les oiseaux sentent le printemps arriver.

Ils sautillent et sifflent joyeusement avec ardeur

Tout comme mon mari que j’entends siffloter.

Bientôt, nous ne parlerons plus de l’hiver,

Installée dans mon hamac dehors sur la terrasse

Toutes les fleurs et leurs senteurs dans l’air

M’incitant à savourer une coupe de glaces.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site